Prise de mousse

La prise de mousse est la phase autorise un vin tranquille de devenir effervescent. Il existe plusieurs méthodes pour la prise de mousse ...



Catégories :

Vinification - Vin mousseux

Recherche sur Google Images :


Source image : biologische-wijn-reportages.blogspot.com
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • la seconde fermentation, aussi nommée prise de mousse, est lente ; elle dure... dans la méthode transfert, qui n'est plus guère utilisée, ... 175 millions de bouteilles de vins effervescents vendues en 2008 dans la GD et le HD.... (source : vinetbulles)
  • La vinification du champagne nécessite l'application d'une méthode respectant les traditions... Cette opération consiste à mettre le vin en bouteille ainsi qu'à y ajouter une... Quand la prise de mousse est terminée, autrement dit que tout le sucre a... (source : champagne-gaston-perrin)
  • La prise de mousse est une opération particulièrement délicate durant laquelle la température du vin... Tirer le vin : C'est mettre le vin en bouteille.... Il existe deux méthodes de dégorgement : une méthode respectant les traditions qu'on nomme "à... (source : champagnesiret)

La prise de mousse est la phase autorise un vin tranquille de devenir effervescent. Il existe plusieurs méthodes pour la prise de mousse :

Méthode respectant les traditions (champenoise en région AOC Champagne)

On utilise un vin tranquille (fréquemment un assemblage de plusieurs vins) auquel on ajoute la liqueur de tirage — ne pas confondre avec la liqueur d'expédition — constituée de levures et 24 g de sucre par litre de vin, puis on rebouche la bouteille hermétiquement avec une capsule provisoire (un peu comme les capsules pour la bière). On dépose alors les bouteilles horizontalement sur des clayettes pour que les levures transforment le sucre en alcool et en particulier en gaz. Cette phase s'appelle mise sur latte. Il se produit un dépôt du fait de cette fermentation en bouteille. Pour livrer les bouteilles aux consommateurs il convient d'éliminer ce dépôt. Pour combler le manque de vin resté après que le dépot ait été retiré on ajoute la liqueur d'expédition.

Méthode ancestrale (ou méthode par fermentation spontanée)

C'est la méthode la plus ancienne, nommée méthode rurale, artisanale ou ancestrale, dite aussi gaillacoise selon la région. Elle consiste à effectuer la mise en bouteille du vin précocement, tandis que la fermentation alcoolique du moût n'est pas achevée. Des sucres naturels du raisin et des levures se trouvent ainsi enfermés dans la bouteille, où la fermentation alcoolique va pouvoir s'achever. C'est le CO2 produit pendant cette fin de fermentation naturelle qui va procurer l'effervescence au vin. Du début à la fin de la seconde fermentation les bouteilles restent fermées, en aucun moment elles ne sont ouvertes pour intervenir dans le processus. Grâce à sa simplicité, cette méthode ne nécessite aucun tirage, élevage sur lattes, dégorgement ou rebouchage de bouteilles. Certains effervescents gaillacois et certaines blanquettes de Limoux sont vinifiés de manière ancestrale.

Méthode par transfert

Comme avec les méthodes respectant les traditions ou champenoise la prise de mousse se fait en bouteille, mais il n'y a pas de dégorgement. Le vin déjà mousseux est retiré de sa bouteille (les bouteilles sont rincées pour être réutilisées) et filtré de son dépot dans une cuve sous pression, où il reçoit une liqueur de dosage. Toujours sous pression (grâce à une tireuse isobarométrique) le vin est immédiatement remis en bouteille avec son dioxyde de carbone naturel.

Méthode dioise

C'est la méthode de la clairette de Die, du Diois et de la Vallée de la Drôme. Elle est comme la méthode ancestrale (sucres et levures naturels du raisin s'occupent de la fermentation) sauf qu'après la prise de mousse (en bouteille et en cave) on vidange les bouteilles à froid pour effectuer une filtration des levures, comme avec la méthode par transfert, mais sans ajout de liqueur de dosage. Entretemps les bouteilles ont été rincées et sont prêtes à recevoir à nouveau leur contenu, qui a été filtré entre deux cuves isobarométriques qui maintiennent le vin à la pression d'origine.

Méthode de la cuve close

La prise de mousse ne se réalise pas en bouteille mais dans une cuve sous pression. Pour compenser la perte de dioxyde de carbone au cours de la mise en bouteille un dioxyde de carbone alimentaire est autorisé. Federico Martinotti inventa cette méthode avec la cuve close en Italie. Auguste Charmat inventa cette méthode en 1907 à l'université du vin de Montpellier[précision nécessaire]. Elle est utilisée pour fabriquer les Sekt   (de) allemands, les vins sardes, des cidres

Méthode continue (ou méthode russe)

24 heures sur 24 le vin circule à l'intérieur d'une série de cuves contenant des copeaux de chêne ou autres matériaux où les levures se fixent et fermentent le sucre du vin. En fin de processus, avec la dernière cuve, le vin est mousseux et immédiatement mis en bouteille par le biais d'une tireuse isobarométrique.

Méthode de gazéification

Le dioxyde de carbone ne provient pas d'une fermentation. Un appareil nommé saturateur introduit dans le vin, sous pression, du dioxyde de carbone de qualité alimentaire. Une tireuse isobarométrique s'occupe ensuite de le mettre en bouteille.

Voir aussi

Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Prise_de_mousse.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 19/05/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu