Polyphénol

Les polyphénols forment une famille de molécules organiques beaucoup présente dans le règne végétal. Ils sont caractérisés, comme l'indique le nom, par la présence de plusieurs groupements phénoliques associés en structures plus ou moins complexes...



Catégories :

Phénol - Polyphénol - Nutrition - Antioxydant

Recherche sur Google Images :


Source image : heberge.univ-tlemcen.dz
Cette image est un résultat de recherche de Google Image. Elle est peut-être réduite par rapport à l'originale et/ou protégée par des droits d'auteur.

Définitions :

  • polyphenols - composés organiques comprenant plusieurs phénols ; de nombreux polyphénols ont des vertus antibiotiques. (source : users.skynet)

Les polyphénols forment une famille de molécules organiques beaucoup présente dans le règne végétal. Ils sont caractérisés, comme l'indique le nom, par la présence de plusieurs groupements phénoliques associés en structures plus ou moins complexes le plus souvent de haut poids moléculaire. Ces composés sont les produits du métabolisme secondaire des plantes.

Les polyphénols prennent une importance croissante, surtout à cause de leurs effets bénéfiques sur la santé [1]. En effet, leur rôle d'antioxydants naturels suscite de plus en plus d'intérêt pour la prévention et le traitement du cancer [2], des maladies inflammatoires [3], cardiovasculaires [4] et neurodégénératives [5]. Ils sont aussi utilisés comme additifs pour l'industrie agroalimentaire, pharmaceutique et cosmétique [6].

Propriétés chimiques

Le terme polyphénol a été introduit en 1980 [7], en remplacement au terme ancien de tanin végétal (vegetable tannin), et a été défini par comme suit :

«Composés phénoliques hydrosolubles, de poids moléculaire compris entre 500 et 3000 Dalton, et ayant, hormis les propriétés habituelles des phénols, la capacité de précipiter les alcaloïdes, la gélatine et autres protéines [8]

Il s'ajoute à cette définition le fait qu'ils possèdent un pouvoir antioxydant élevé.

Les polyphénols naturels regroupent un vaste ensemble de substances chimiques comprenant au moins un noyau aromatique, et un ou plusieurs groupes hydroxyles, en plus d'autres constituants[9]. Ils peuvent aller de molécules simples, comme les acides phénoliques, à des composés hautement polymérisés, de plus de 30000 Dalton, comme les tanins.

Les polyphénols sont couramment subdivisés en phénols simples, acides-phénols (dérivés de l'acide benzoïque ou cinnamique) et coumarines, en naphtoquinones, en stilbénoïdes (deux cycles C6 liés par 2C), en flavonoïdes, isoflavonoïdes et anthocyanes (structure C6-C3-C6) et en formes polymérisées : lignanes, lignines, tanins condensés. Ces squelettes carbonés de bases sont issus du métabolisme secondaire des plantes, élaborés par la voie du shikimate[10].

Ce sont des molécules contenant au moins un cycle benzénique et des groupes hydroxyles. C'est parce que ce groupe hydroxyle se lie aux protéines salivaires que les polyphénols sont des astringents, donnant une impression de bouche sèche.

En se basant sur la structure carbonée de base, on peut dégager les principales classes de composés phénoliques suivantes :


COMPOSES PHENOLIQUES
Squelette
carboné
Classe Exemple Formule Origine
C6 Phénols simples Hydroquinone Busserole
C6-C1 Acides
hydroxybenzoïques
acide
p-hydroxybenzoïque
Epices, fraises
C6-C3 Acides
hydroxycinnamiques
acide
p-coumarique
Tomates, aïl
Coumarines Ombelliférone Carottes, coriandre
C6-C4 Juglone
Noix
C6-C2-C6 Stilbénoïdes trans-resvératrol
Raisin
C6-C3-C6 Flavonoïdes Kæmpférol
Fraises
Daidzéine
Graines de soja
Anthocyanes Delphinidol Raisin Cabernet-Sauvignon
(C6-C3) 2 Lignanes Entérodiol
Bactéries intestinales
(C6-C3) n Lignines
Bois, fruits à noyaux
(C6-C3-C6) n Tanins condensés Procyanidol Raisins, kaki

Ce tableau s'inspire de Macheix et als. dans Sarni-Manchado et Cheynier (2006) [11], mais aussi de Bruneton (1999) [12].

Parmi les flavonoïdes, les flavanones sont responsables de l'amertume du pamplemousse. Les tanins sont responsables de l'astringence de divers fruits (peau et pépins du raisin) et les anthocyanes, de la couleur des fruits rouges.

Les polyphénols sont présents dans diverses substances naturelles : sous forme d'anthocyanine dans les fruits rouges, le vin rouge (en relation avec les tanins), sous forme de flavonoïdes dans les agrumes, et sous forme de catéchines comme l'epigallocatechin-3-gallate dans le thé vert, de quercétine dans les pommes, les oignons, le vin rouge, etc.


Liens externes

Références

  1. Stanley et al., «Antioxidants and the Free Radical Theory of Degenerative Disease», dans Alternative Medicine and Rehabilitation, 2003 [texte intégral] 
  2. Chen D. et al., «Green tea and tea polyphenols in cancer prevention», dans Front Biosci, vol.  9, no 2618, 2004 [texte intégral] 
  3. Laughton M. et al., «Inhibition of mammalian 5-lipoxygenase and cyclo-oxygenase by flavonoids and phenolic dietary additives. Relationship to antioxidant activity and to iron ion-reducing ability», dans Biochem. Pharmacol. , vol.  42, no 1673-1681, 1991 [texte intégral] 
  4. Frankel et al., «Inhibition of oxidation of human low-density lipoprotein by phenolic substances in red wine», dans Lancet, vol.  341, no 454-457, 1993 
  5. Orgogozo et al, «Wine consumption and dementia in the elderly : A prospective community study in the Bordeaux area», dans Rev. Neurol. , vol.  153, no 185-192, 1997 
  6. 3rd mondial Conference on Polyphenols Applications (2006). The Mondial Society for Antioxidants in Nutrition and Health (ISANH).
  7. Polyphenols [Substance Name]; use the precise structure header, most commonly in the Flavonoids group; this term only refers vaguely to phenolic (aromatic) hydroxyls. Date introduced : August 18, 1980 dans MeSH database.
  8. Définition des polyphénols dans www. ifr. ac. uk (. doc) .
  9. Bamforth C. W., «Beer haze. », dans Journal of the American Society of Brewing Chemists, vol.  57, no 81–90, 1999 [texte intégral] 
  10. P. M. Dewick, «The Biosynthesis of Shikimate Metabolites», dans Natural Product Reports, vol.  12, no 579-607, 1995 [texte intégral] 
  11. P. Sarni-Manchado, V. Cheynier, Les polyphénols en agroalimentaire, Lavoisier, Editions Tec & Doc, 2006, 398 p. (ISBN 2-7430-0805-9)
  12. Jean Bruneton, Pharmacognosie - Phytochimie, Plantes médicinales, Editions Tec & Doc, Editions médicales internationnales, 1999, 1120 p. (ISBN 2-7430-0315-4)


Recherche sur Amazone (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Polyph%C3%A9nol.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 19/05/2009.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu